Création de la fédération québécoise des coopératives de santé (FQCS)

Communiqués

13 juin 2018


Québec, 13 juin 2018 – Les coopératives de santé du Québec sont heureuses d’annoncer la création de la Fédération québécoise des coopératives de santé (FQCS) afin de favoriser la concertation et le développement des coopératives de santé dans l’ensemble du Québec. La FQCS reprend ainsi le rôle joué par la Fédération des coopératives de services à domicile et de santé du Québec (FCSDSQ) pour ce secteur. Cette fédération permettra de centrer l’ensemble des actions sur les intérêts des coopératives de santé en ayant une organisation, dont les principaux mandats seront la représentation et la mise en valeur de ces dernières. Selon madame Chantal Dubuc, présidente de la FQCS, « les coopératives de santé contribuent directement à la vitalité des territoires et des collectivités partout à travers le Québec, puisqu’elles favorisent l’attrait et la rétention des familles ainsi que des citoyens âgés qui ont besoin d’avoir accès facilement aux services de santé de première ligne ».

Pendant des décennies, les Québécois ont eu accès à leur médecin de famille dans des cliniques médicales, propriétés des médecins. Maintenant, avec les changements dans la pratique médicale, notamment au niveau de la conciliation travail-famille, ce modèle n’est pas toujours en mesure d’offrir de manière égale une proximité de services de santé. Produit d’une volonté citoyenne de prise en charge et de responsabilisation dans l’organisation des services de première ligne, le modèle coopératif s’impose donc comme une solution alternative, contribuant à une meilleure répartition des effectifs médicaux sur le territoire. Les coopératives de santé sont complémentaires au réseau de la santé publique et les médecins qui pratiquent dans celles-ci sont des professionnels participant en vertu de la Loi sur l’assurance maladie (RLRQ, chapitre A-29).

Les coopératives de santé permettent aux médecins omnipraticiens de se concentrer sur leur pratique de consultation sans avoir à gérer la charge administrative qui vient avec l’exploitation d’un cabinet de médecin. Cela s’applique autant aux médecins s’approchant de l’âge de la retraite qui veulent pouvoir continuer à pratiquer à temps partiel, qu’aux médecins plus jeunes qui souhaitent pratiquer en établissement (CHSLD, hôpitaux, etc.) tout en gardant une pratique en clinique de première ligne.

Le conseil d’administration de la FQCS sera composé de madame Chantal Dubuc, présidente de la fédération (Coopérative de Solidarité-Santé de Contrecœur), madame Nancie Allaire, vice‑présidente (Coopérative de solidarité de santé de la MRC Robert Cliche), madame Nathalie Fréchette, trésorière (Coop de solidarité santé Pointe-Du-Lac), monsieur Gabriel Sansoucy secrétaire (Coopérative de solidarité santé le Rocher) et madame Josée Ouellet, administratrice (Coop de solidarité santé Saint-Hubert). Ces administrateurs ont été élus hier, suite à l’assemblée générale d’organisation. Notons que monsieur J. Benoit Caron assumera la responsabilité de directeur général de la FQCS. La nouvelle fédération pourra compter, à travers le Consortium de ressources et d’expertises coopératives, sur une équipe de plus d’une quarantaine d’experts spécialisés dans des domaines variés (juridique, développement d’entreprise, ressources humaines, graphisme, etc.).


La Fédération québécoise des coopératives de santé

La Fédération québécoise des coopératives de santé représente les coopératives de santé comptant chacune en moyenne 2 000 membres, à qui elles prodiguent des services de première ligne en santé, autant curatifs que préventifs. Présentes dans la plupart des régions administratives du Québec, ces coopératives de santé offrent les services de médecins omnipraticiens, de plusieurs dizaines d’infirmières et gèrent plus de 200 000 dossiers médicaux. Elles sont exploitées à des fins non lucratives.

Qui sommes-nous?

La Fédération québécoise des coopératives de santé représente 44 coopératives de santé réparties dans 14 régions administratives comptant chacune, en moyenne, 2 000 membres à qui elles prodiguent des services de première ligne en santé, autant curatifs que préventifs. Ces services sont offerts par leurs 230 médecins omnipraticiens, leurs 115 infirmières et leurs dizaines de professionnels de la santé qui, ensemble, gèrent 280 000 dossiers médicaux. Elles sont exploitées à des fins non lucratives.

Apprenez-en plus sur le modèle coopératif dans le secteur de la santé!